Le Lab

Les vidéos porteuses de sens

Catégorie :

 

En 2000, je filmais pour Arte les aventures de la start-up France MP3, site de promotion de musiques auto-produites, ancêtre de Deezer. Nous étions dans les débuts d’internet, au cœur de la bulle qui allait exploser quelques mois plus tard. Je me souviens d’une scène où le PDG, Eric Legent, avait rassemblé ses équipes dans le hall d’accueil de l’entreprise. Il avait choisi une allégorie maritime pour expliquer que leur bateau allait sortir de la rade de Brest dans la brume et qu’il allait avancer « un petit peu à droite, un petit peu à gauche», ajoutait-il d’un air vague. Les collaborateurs n’étaient pas rassurés par l’absence de clarté de la vision stratégique. Nul doute pourtant qu’on ne pouvait imaginer tous les changements de ce qu’on appelle aujourd’hui la révolution numérique.

 

20 ans après, il me semble que beaucoup d’entre nous, ne pouvons guère plus affirmer que nous sommes toujours dans la rade de Brest en plein brouillard :) , tant les cartes sont rebattues en permanence avec les mutations du travail et les nouveaux besoins qu’occasionne le numérique.

Nouveaux métiers, évolution des organisations, modification des rapports de travail, nouvelles exigences des clients, ce n’est facile pour personne de changer sans être sûr de rien !

Françoise Nyssens, PDG d’Actes Sud, dans un entretien accordé à France Culture, oppose à cette difficulté à se projeter sereinement  dans le long terme, la stratégie du pas à pas, du travail au quotidien qui façonne le lendemain. « Il n’y a pas de doctrine préalablement définie, nous allumons le feu sous la marmite plutôt que de la remplir » reprend-t-elle d’Aristophane.

 

Alors comment rendre compte de cette stratégie du pas à pas tout en restant vigilant à rendre l’ensemble cohérent ?

C’est l’un des défis des dispositifs de communication, y compris des vidéos.

Du reportage terrain, à l’interview manager en passant par le motion design, c’est une même histoire, de mêmes enjeux, une même volonté qui s’incarnent et dans lesquelles les spectateurs-collaborateurs se retrouvent.

Aussi lorsque nos clients nous briefent sur un projet vidéo, nous commençons par réfléchir sur les liens entre les enjeux et les actions à filmer. Seulement après nous nous interrogeons sur le comment.

C’est la raison pour laquelle nous avons positionné Histoires de vies comme une agence qui accompagne ses clients au quotidien. Nous cherchons à développer des liens durables avec eux pour comprendre parfaitement le pourquoi des vidéos qu’ils nous commandent afin de les accompagner au mieux.